NIIK communiqué #2

 

 

14 juillet 2008

Fête Nazionale ?

Plus que jamais…

ANTI-France VAINCRA !

 

Puargh !!Putain de fête nationale de mes couilles ! V’la les troupes qui défilent sur les Champs Elysées, et les gauchistes se plaignent que Sarkozy se montrent tel qu’il est, un champion de la real politic – le cynisme et l’opportunisme assumée dans la politique internationale qui consiste à plaider la cause des droits de l’homme devant l’ONU ou les pays émergants et en même temps serrer la paluche à poutine, fricoter avec la chine…etc…etc.

Il n’y a rien d’extra-ordinaire là dedans. Qu’attendez vous de lui ? Qu’il soit autre chose que ce pour quoi il a été élu ? Il n’a cessé de se présenter comme celui qui va libéraliser la France et OTANiser sa politique internationale ( là ou la Chiraquie tentait de garder un vague gaullisme d’apparat qui l’a poussé à dénoncer la guerre en Irak).

 

Anti-France Vaincra !

 

Les pétainistes nommaient du terme « anti-France » tout ce qui se trouvait à l’opposé de sa doctrine fascistoïde à la sauce franchouillarde : le communisme, l’anarchisme, la paresse revendiquée, l’anti-cléricalisme, la « juiverie »…etc.

Au début de nos cher année 2000, un texte intitulé « ANTI-FRANCE VAINCRA ! », collées dans les rues de Paris s’est mis à tourné dans les squatts. Et depuis il n’a cessé de fleurir un peu partout de nombreuses références à ce texte qui se terminait par le fameux « Rejoins l’anti-France , le seul risque que tu cours c’est de ne pas mourir pauvre » - certains anarchiste bien pensant ont trouvé de bon ton de le remplacer par «  de ne pas mourir riche » en le publiant dans leur zine, ce qui me parait être une incompréhension fondamentale de ce merveilleux texte qui se pose comme un appel à une lutte criminelle s’assumant comme telle à des kilomètres du politiquement correcte de la scène gauchiste et libêêêêêrtaire.

 

Du cotés de la scène musicale « contestataire » on peut trouver des références à l’Anti-France chez Nocif ( anarcho-punk de paris – à ne pas confondre avec le groupe de caen qui n’a strictement rien à voire au niveau de la démarche mais qui est malheureusement bien plus présent sur internet) , Rage Against The Kebab ( Lumpunk), Division Ruines ( Totonome punk), Pekatralatak ( anarchopunk euskadi) et dans le rap chez H-war et Enedeka Maska ( fer de lance de l’émergent Rap de classe – oui je sais c’est pas très malin de parler de moi à la troisième personne, mais bon la schizophrénie est une maladie essentielle chez les MC’s qui sont forcés de se créer un personnage pour assurer leur role de Griot urbain ).

A l’occasion de cette merde de fête nazionale il me paraissait intéressant de parler un peu de l’ « anti-France », étant donné qu’on a pue lire ça et là que les groupes pré-cité étaient des groupes « de l’anti-France » sans parvenir toute fois à comprendre ce que cela pouvait signifier exactement.

Pareil j’ai pu entendre ça et là, telle ou telle rumeur, théorie , fantasmatiques ou diffamatoire sur l’origine de ce texte, de ses références ou l’identité de son (ou ses auteurs)…ceux qui perdent leurs temps à baver sur de tel sujet ne comprennent visiblement pas l’intérêt de ce texte ( il semble en tout cas avoir compris que leur position d’anarchiste de salon ou de théoriciens foireux ne leur permet pas de se revendiquer de ce qu’est l’anti-France)…

Voilà je ne tarderai pas à foutre ce texte sur ce site, comprendront ceux qui ont à le comprendre…

 

Vous comprendrez aussi pourquoi on trouve souvent des références à l’ « antifrance » dans les lyrics d’Enedeka Maska. Bien sûr que mes textes sont politiques, néanmoins, il semble difficile de pouvoir me coller une étiquette tant j’aime prendre des références à droite et à gauche ( surtout à gauche convenant en) et tant mon allergie viscérale au politiquement correcte et à la posture politique m’empêche toute filiation à tout courant ou organisation existant dans la nébuleuse gauchiste.

Je ne fais pas du rap de gauchiste. Mais Clausewitz est sur mon chevet, Marx a décrit ce que je ne cesse de constater, et j’ai trouvé chez Nietzsche et Sorel de bien belle manière de décrire ce que je ressent également. Je suis de ceux qui pensent qu’on doit pouvoir se réapproprier des théories sans soi-même appartenir à une idéologie. Après là si lorgne entre le rouge et le noire c’est parce qu’il est claire pour moi que la lutte des classes est une réalité indéniable, une réalité que je vis tous les jours, une réalité que dénient seuls ceux qui ont le privilège de le faire ( notamment les nombreux petits bourges qui aiment à se revendiquer de l’anarchie tout ça parce que le prolétariat leur est totalement étranger). Noire parce que ma lutte contre l’Etat est elle-même évidente, d’autant plus que celui-ci est au service de la classe ennemie…

 

Que dire de plus…

 

Lisez le texte Anti-France Vaincra, faites vous votre opinion vous-même, et rejoignez l’antifrance si vos tripes vous font comprendre que vous en êtes !

Pour ce qui est des auteurs dont j’ai parlé, je conseillerai à tout le monde de lire De la Guerre de Clausewitz, Le Capital de Marx ainsi que Le Manifeste du Parti Communiste, plus accessible pour commencer, n’importe quel écrit de Nietzsche, comme Ainsi Parlait Zathoustra, et Réflexion sur la Violence de Georges Sorel ( qui se revendique lui-même de Marx et de Nietzsch).J’ajouterai à cela pour les plus courageux La société du spectacle de Guy Debord, bien qu’il ne fasse pas parti des textes les plus « accessible » qui soit…

Bein que la plus part de ces écrits datent, je me permet de les conseiller car les vérités qu’ils éclairent sont toujours aussi percutante aujourd’hui.

 

Je sais qu’il est plutôt rare qu’un rappeur invite ceux qui l’écoutent à lire des œuvres de référence tel que celles précités. Il faut comprendre que beaucoup de penseurs, de pamphlétaire ou de chroniqueurs actuels ont aiguisé leur critiques par ce genre de bouquin, aussi je suis de ceux qui conseillent toujours de lire les œuvres de références avant de s’attaquer aux nombreuses analyses qui en ont été faites depuis. Si vous saviez le nombre de bouquin qui sortent chaque année qui ne sont que des analyses d’analyses d’ analyses de ce genre d’écrits ! Bien sûr c’est pas facile de se mettre à la lecture…

Moi-même j’ai commencé à m’intéressé à certains sujets ou à certains courant de pensée d’abord par l’intermédiaire de lyrics percutants ( Pekatrallatak, Propagandhi, NTM, Lunatic…etc) c’est par la suite que j’ai décidé de fouiller un peu plus loin, et de lire des textes un peu plus développé que ceux qu’on peut lâcher sur deux minutes de chansons. C’est également pour ça qu’il me parait intéressant de revendiquer mes références littéraires à ceux qui s’intéressent à c’que je fais, vous n’en comprendrez que mieux mes textes…

Sur ce…Je vous salue

 

Une petite kacededi à THOMAS WALK alias TWK avec qui je suis re rentré en contact récemment, illustrateur émérite de l’anarcho-punk band Nocif, n’hésitez pas à allez voire son taff sur internet c’est tout simplement excellent…tapez twk, !

Anti-France vaincra !

Vita Bellum Est

 

Enedeka Maska

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site