PAROLES H-WAR RADIO KLAND. III

UNIKOGREE

ESCLAVAGE MODERNE - L'esclavage moderne suit son cours au moment où l'élève modèle suis le sien, nos chemins se résument à ronde et détour, et je n'perçois rien de meilleur pour demain / un monde de ouf/ où l'homme est comme la vache/ se résume à broutter des toufffes / ce qui pousse / les extrêmes qui se résument à tuer les tous / ça suit son cours / au moment où l'élève modèle suit le sien / nos chemins se résument à ronde et détour et je ne perçois rien de meilleur pour demain/ un monde de ouf / où l'homme est comme la vache s'résume à broutter des touffes / à vanter et à vendre / l'image du corps et la tristesse / ça fait des riches mais ça nous éloigne de nos richesses / à une vitesse folle / entre les hommes , le monde et les normes / un gouffre énorme c'est le bordel / si loin de nos valeurs / entre terre et ciel / tous perdus tous mortel, tous raleur / on est tous capable d'oublier tout c'malheur / dans tes oreilles résonne l'idée qu'on peut être tous meilleur / ouais dis le à l'élève / l'argent tue les rêveurs mais concrétise les rêves/ crée des erreurs et des errances/ dans ce tourbillon de merde et de désespérance/ ou tous se jouent de tes nerfs devant l'refus de la différence / MEME PAS CITOYEN DU MONDE NIQUE LEUR NATIONS: J'ASSUME MES DIRES MÊME SI ON M'ABAT SANS SOMMATION, NIQUE LES CITOYENS/ NIQUE LEUR NATIONS/ LEUR SYSTEMES SE REPRODUISENT ET REPRODUISENT LEUR DOMINATION/L'abomination et l'agonie en couv' des magasines qui eux s'résument à écouler des produits/oui c'est le même esprit qui anime tous les leur-dea/ qui s'arrêtent le vendredi pour reprendre tous les lundi / c'est le même homme moderne / qui se plit et se prosterne, sagenouille devant la loi du profuit / si tu peux tu l'oublis mais.../ elle te rattrape comme la nostalgie ou les dettes ouais / j'ai été soulés de rester "cool" les mecs / devant ce monde immonde / que l'on voit couler net, ouais / c'est réfléchis ça vient faire secouer les têtes / des esprits rétrécis jusqu'au gros fumeur de petes, l'ami/ j'arrive en casquette sans paillette sans mitraillette / pour ceux qui rentre à iep la nuit...

 

extrait de l'album "paroles de primitifs" - green inch prod. et bientot sur H-war prod.

 

 


ERETIK


NIQUEZ LEURS LOIS


J'appelle à votre attention / à peine la vingtaine , le cerveau en érosion

le centre de rétention des immigrés à Vincennes, rappelle les expositions d'avant /

t'es marrant au lieu d'parler des dictateurs d'afrique occupe toi des politiques de France

qui te dicte ta peur/ taf dans le fric la violence?

couvre le monde de décibelles/ c'est eux qui financent les gouvernements et parfois leurs rebels

cibles si belle,du pouvoir: les assassinats, sankara Lumumba, on oublie pas

sans kaïra comment gagner le combat? sabotte! carotte... le feu n'est pas le monopole de l'état

même s'il crame les paillotes, et ce, dès l'été

nous on a qu'une parole donc j'essaye d'éviter

 de ne faire que des bons mots/ toi tu as rêvé de voter Obama/

mais qui finance l'armée d'Israel? Oh ba ça... ton rêve vient pas du sael/ il est né au cinéma/

les hommes des sommets des nations ne connaissent pas le rayon gamma

nous sommes les retombés des déflagration d'hiroshima et kho je chie moi

sur leur trône, j'ai réfléchis contre les lois qu'ils pronent

ils s'approprient les toits, nous le droit d'être des hommes

avant qu'on te pardonne va falloir qu'on te saucissone

avec une baguette de pain et du vin d'ivrogne, porc d'Hungtington

c'est le chox du pauvre contre la patronne!

ILS ONT FLIKE CHEZ TOI, CHEZ MOI

NIQUEZ, NIQUEZ, NIQUEZ LEUR LOIS

LEURS LOIS SONT FAITES POUR ÊTRE VIOLEES

NIQUEZ NIQUEZ NIQUEZ LEURS LOIS

QUITTE A FINIR ( COMME) DES BETES ISOLES

NIQUEZ NIQUEZ NIQUEZ LEUR LOIS

OU SOURIS COMME LE PERSO RACISTE DE BANANIA

AU PETIT DEJ' FAIS TOI IMMOLE!

Le train est en marche/ je ne suis pas stalinien, grosse tache

je ne suis pas qu'pour le partage de la moustache!

tu t'inquiète quand la broussse parle, ne bouge pas

ya autant de sang fait par un commerce de bourge qu'un kmer rouge à la manoeuvre

le con d'français, lui ne souhaite changer que de main d'oeuvre, de pièces et d'étranger

pour faire les keufs dans les supermarchés - schouffeurs!- vos bel moeurs sont sales

face aux meurtres que causent les bombes balles sorties des salles de ces usines nationales

je veux pas être une troupe envoyé au front sous le sable

je ne veux pas juste me dire coupable/ c'est pour ça que j'peura d'un arbre

j'marme avec c'qui est récupérable / j'm'allie avec l'irrécupérable

original à leurs yeux pourquoi suis je si méchant?/ parceque!

il faut une tronçonneuse tranchante pour leur cas-que!

refrain

fous le dawa! fous le dawa! fous la waille comme à Gwada!

le schtard de gdn qui prend l'ADN a la gueule de néo

j'ai la haine, cette matrice c'est vichy d'nouveau

la tête du tueur de saw quand je sens la puanteur d'un fau,

la lenteur d'un fauve devant sa victime prés à la massacrer

tes vertèbres vriés ( verts, tes billets)

je viens déplacer pour mes potes pauvres ou désaxés

tu t'sauves mais tu es dépassé,

le 6ième sens en alerte ce système sent la merde

certains traversent les peines plancher

d'autre périssent sur les barreaux, trop se prennent pour le che, mais n'ont que la barbe de castro!

alors c'est ça les révolutionnaires? au mètre carré qui veulent être propriétaires, les égaler?

en direct j'ai parlé d'une sierra maestra imaginaire,

d'une guerilla bien réelle, qu'est ce que tu crois frère?

ils ont fliké chez toi , ils ont flikés chez moi

les bourgeois s'attendent à être volés

niquer, niquer, niquer leurs lois

LEUR LOIS SONT FAITES POUR ÊTRE VIOLEES

LYRICS H-WAR: ERETIK UNIK - RADI

Commentaires (1)

1. 26/09/2010

On est fier de toi cousin continue le combat poings fermés prêts à frapper!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site