LYRICS RADIO KLANDESTINE PERMANENTE

Au cours des mois qui vont suivre, vous pourrez trouver ici les lyrics des morceaux de la RADIO KLANDO PERMANENTE (RKP) déjà publié et sortis au fur et à mesure de la page d'accueuil.

Les Morceaux RKP sont tous écoutables dans la rubrique Musique.

RKP # 1: Une Bande son pour les Nouvelles Invasions Barbares

Je veux composer la bande son des nouvelles invasions barbares, poser sur des grosses basses au rythme de la baston que ça déferle sur les bastions de ces batards. Je veux composer pour ceux qui sont dehors les nuits d'émeutes, le citoyen se demande c'qui s'passe, eux affrontent les porcs, fondent dessus comme des meutes...Avec ou sans la foi en Dieu mais avec toi Khoya, car se battre c'est bien mais se battre à deux c'est mieux.Du moment que l'idée est la même : ne pas attendre que les notres montent au ciel, pour que leurs vies soient belles.

Peu importe si on porte la barbe, du moment qu'on est de cette horde, dont on s'improvise "barde". Ceux qui face aux matraques ont su prendre des barres, prés à prendre les armes si un jour ils bombardent, ceux dont le sang sur le sole des villes, ceux qui lancent des pavés quand les soldats défilent, celui qui lève le poing quand on le veut à genoux,qui reconnait comme un des siens le lanceur de cailloux.

Entre celui qui tient le cock, celui qui le vise de son canon, l'homme est celui qui face à la souffrance à choisis de dire non, celui qui face à la misère a choisis de se battre, préfère mourir libre et en guerre que de vivre à quattre pattes.Protégé par l'insigne, il tue au nom de leur loi, faux frère de classe, indigne sous homme, , quand ils privent de leur toits, les mêmes êtres avec qui ils auraient bien pue grandir, ces traitres les saignent et les insultent sans peur de s'avilir.Mais à la vue du sang, il faut choisir son camps, et en nous tabassant ils ont manqué du cran, dont il faut savoir faire preuve pour avoir de l'honneur, pas comme ces porcs qui pour bien se faire voire  iraient donner les leurs

Je veux composer la bande son des nouvelles invasions barbares, poser sur des grosses basses au rythme de la baston que ça déferle sur les bastions de ces batards,avec ou sans la foi en dieu,mais avec toi khoya, car se battre c'est bien se battre à deux c'est mieux, du moment que l'idée est la même: ne pas attendre que les notre montent au ciel, pour que leur vie soit belle.

ils nous divisent pour mieux régner, petit frère revise, c'est pour mieux te dominer qu'ils font toi un homme niais, en t'abreuvant de bêtise avec leur émission, hier pour convertir la tise aida bien leurs missions.

L'histoire de notre classe est celle de ses luttes, l'histoire des salles de classe est celle des fils de putes, députés roi des présidents, la caste des seigneurs, faudrait qu'on les respecte alors qu'ils saignent leurs esclaves, leurs salariés, leurs citoyens,hier leurs cerfs, les siecles ont passés, les mots changent toujours les mêmes qu'on sert,on troque les chaines pour des salaires, faudrait qu'on s'taise quand crève, que soumis on observe, quand ceux qu'on aime sont vidés de leurs sèves, sont privés de leurs rêves...

Leur classe n'est pas la notre, c'est une caste qui nous castre, nous prive du concept de classe pour désigner les notres.

la bêtise crasse dans laquelle ils veulent que tu te vautres est sensé justifié ta misère genre "si t'es pauvre c'est de ta faute" alors que la raison pour la quelle tu galeres c'est pas ton carnet de notes, tu restes un esclave quand tu choisis le maître pour le quel tu votes.

Les fils des seigneurs deviendront des seigneurs , certains prols seront de ces salauds prés à saignés les leurs, des porcs aux ordres des procs, des flics et des mattons, ils assassinent dans ces ces usines à mort que l'on appelle prison,on y concentre les pauvres qui osent se rebeller, contre les lois d'un système tellement inique que tout pousse à les niquer

tout y est fait pour qu'on vive comme des merdes, c'est le non choix de ceux qui ont plus à gagner qu'à perdre à risquer la cabane quand tous les jours tu clamses à trimer comme un ane,tu canes sans avancer tu rames, t'engraisses ceux qui t'oppressent et te poussent sur le trottoire, les empires d'aujourd'hui sont les cendre de demain, si tu ne veux pas que le pire soit l'avenir, c'qu'il y a à prendre, il faut l'arracher de tes mains, détruire aujourd'hui pour pouvoir construire un lendemain, lutter jusqu'au jour qui me verra mourrir pour ma vie et celle des miens, au rythme de la baston des nouvelles invasions barbares.

RKP # 2: Requiem I - un requiem, dés la naissance

REQUIEM I

( Enedeka Maska, 2004)

Requiem, le flow de l'amer certitude / que ne serait-ce que nos mères vivent la servitude, /que nos soss' que nos frères connaissent la solitude, / qu'on est seul au milieu d'une foule, au plus bas même en altitude./ Enfile tes pompes funèbres à coups de fusils à pompe / vient zoner dans les ténèbres là où chacun s'effondre / lorsqu'on descend dans les bas-fonds et qu'les plafonds s'abaissent / même abonnés aux abîmes l'abandon aux abîmes nous blessent.

On veut garder la tête haute, faire crari bonne figure / mais sans avenir à construire c'est "Retour vers le No Futur" / le compte à rebours est over, au bout du rouleau au fure et à mesure / on commence à rêver de sang car y aura pas de révolution... / Requiem, c'est du son pure sang  - 100% -pour l'insurrection / pour un départ épique, prés à péter les plombs / Nique les citoyens, leur france, crève la République! / Ca sent l'gaz : sort ton zippo! L'ambiance est électrique.../ Départ en grande pompes, funèbres, sans flegme / car ceux qu'on aime / ne connaîtront même - même pas en rêve - de repos éternel... La vie c'est la merde, et aprés...plus rien. ça s'arrête.Merde...

Requiem, on devrait en jouer un dés la naissance, un Requiem, pour savoir sur quel pied on danse, dans ce système saigné par le non sens, vengeance pour l'engeance de tant de vie réduites silence!

Requiem, sans Bible et sans Coran / même si je crois que l'homme a crée Dieu / moi je ne suis pas croyant. / Requiem, je peux être ex-communié / interdit de synagogue, une fatwa dans la gueule / je n'interdis à personne de croire...mes balivernes/ pas de paradis , ni de grand soire, ni de jardin d'Eden / pour sûr l'enfer est sur terre lorsque l'homme s'en donne les moyens / plus rien ne m'étonne, l'erreur est humaine, et l'erreur c'est l'humain.

Requiem, j'enterre mes rêves/ mes derniers espoirs crèvent / l'espoir m'a mis un zeph / le désespoir pourrait règne(r) fort / du poid quotidien de l'expèrience / du retour constant au constat que la vie est engeance...

Requiem, on devrait en jouer un dés la naissance, un requiem, pour savoir sur quel pied on danse, dans ce système, saigné par le non sens / vengeance, pour l'engeance de tant de vies réduites au silence.

Requiem c'est le son de la sous-france/ soulé par l'odeur de souffre de son souffle rance / vengeance pour l'engeance de tant de vies réduites au silence / enedeka maska-tapultée la bouteille d'essence./ Requieml, à ceux qui rêvent de ken le système / un requiem à ceux qui rêvent de nique la France / N2k maska-goulé nique la france!

RKP # 3: Cerveaux Grenades

RKP # 4: Anti-France Vaincra par un Jihad de Klasse

RKP # 5: 2.0.10 HardCore

RKP# 6: Comme dans le poème de Shelley

RKP # 7:La Valse des Pendus

RKP # 8: Vita est Bellum

RKP # 9: Rien de Demain

RKP # 10: "Reste en Guerre, le Dernier Salut au P4"

enedeka-anatomie-de-la-haine-II.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site